• Hana.

    Musique à écouter pendant la lecture.

     

    Hana, 14 ans s’apprête à vous racontez son histoire.

     

    Je suis en 3 ème. Au collège. A l'époque de l'adolescence, l'époque ou les liens se font et se défont. J'habite dans une petite province depuis ma tendre enfance. J'ai une soeur, Ichigo, qui a 9 ans.

    Pendant ces années de collège, je suis allée d'amis en amis mais j'ai finalement trouvé un groupe avec qui je m'entends très bien. Rena, Yume, Yui et Oka.

    Rena est anorexique, Yume se faisait battre par son père et les parents d'Oka ont divorcés le jour de l'an, il y a peu. Elle en souffre encore.

    Nous sommes très proches. Nous tenons plusieurs blog, nous avons des passions communes, nous partageons nos soucis, nos secret, bref, une amitié solide.

    Jusqu’à ce jour.

    J'étais comme d'habitude, de bonne humeur malgré ma forte dépression que je trainais depuis presque 1 an.

    Enfin, je paraissais de bonne humeur. A l'intérieur j'étais vide. Mais pour mes amies, je faisais tout mon possible pour être agréable. Même si elles étaient au courant.

    En mathématique; matière que j'aimais et où j'avais un niveau plutôt bon, j'eus une très mauvaise note. La plus mauvaise depuis le début de ma scolarité. Je fus attristé évidemment.

    Je reportais ma colère sur mes amies. Malheureusement.

    Je me suis disputée avec elles.

    Le lendemain, je me suis excusée. Gentille comme elles sont, elles m'ont pardonnées.

    Mais les jours suivant, Rena et Yume ont agis étrangement. Elle se sont éloignées de Oka, Yui et moi. Sans explication. Elles restaient entre elles, gardaient leur soucis pour elles et s'obéissait l'une et l'autre. On aurait dit deux personnes en une.

    A chaque fois que je cherchais à avoir un avis constructif l'une me répondait et l'autre acquiesçait. Je ne comprenais pas d'où leur venait ce comportement.

    Elle se sont mises contre moi. Yume se contentait de se boucher les oreilles dès que j'essayais de demander ce qui n'allait pas et Rena se braquait. Oka et Yui restaient en retrait.

    Un moment, Rena m'a même dit qu'elle me détestait.

    A l'instant où elle m'a dit ceci; c'était au réfectoire, je me suis levée et je suis partie.

    Elles ont cherchés à me demander la raison d'un tel acte, sans réponse.Je me suis dit qu'elles n'avaient qu'à comprendre par elles mêmes.

    Plusieurs mois ont passés. Rena et Yume sont restées ensemble et Oka et Yui m'ont suivies. Oka, qui n'appréciait pas beaucoup Yume et Rena, était ravie.

    Il à fallut un long moment avant que je ne regrette mon acte.

    J'en ai discuté avec Rena par SMS et elle m'a proposé d'en discuter à la rentrée. J'ai accepté et j'ai passé les vacances dans la souffrance et le doute.

    Lundi de la rentrée, nous étions devant de cdi prête à discuter. Mais rien ne s'est passé comme prévu. Yui et Rena s’engueulaient pour je ne sais qu'elle raison, Yume se bouchait encore et oreilles et Oka ne prenait part de rien. J'étais au milieu de tout ça. Ne sachant pas quoi faire.

    Le lendemain, Yume et Rena voulait me parler sans Yui et Oka. Je les aies donc rejointe dans un coin de la cour. Yume à prit la parole :

    -Hana, nous ne voulons plus être amies avec toi.

    Rena renchérit :

    -Cela nous fera plus de mal que de bien. Je suis désolé.

    J'étais sous le choc. 1 an qu'on était amies. 1 an qu'on partageait nos souffrances. J'avais même "sauvé" Rena de l'anorexie.

    Me lâcher comme ça, alors qu'elles savent que je suis en dépression et au bord du gouffre, ce n'est pas très judicieux.

    J'ai pleuré. Et pleuré. Je me suis ridiculisé devant elles. Oka et Yui ont accourus pour me soutenir. J'ai essayé de retenir le plus possible mes larmes jusqu’à la fin de cette déplorable journée.

    Les jours suivants, Yui et Oka sont resté a mes côtés. Mais il arriva un jour où une fâcheuse dispute nous sépara à notre tour.

     Je finis seule. À errer dans la cour à la recherche d'un endroit calme pour lire où l'on ne me jetterais pas des glands. 

    Je me déteste. Je suis vraiment un monstre. Je ne suis douée pour rien. Même pas pour avoir des relations amicale avec quelqu'un. Je mériterais la mort. Pourquoi j'existe.

    Petit à petit, j'ai commencé à me renfermer. À penser au suicide tout le temps. Avant j'avais mes amies pour me faire sourire. Maintenant, je n'ai plus rien.

    Ma tristesse finit par se transformer en rancune. Envers ces chères filles qui m'avaient abandonnée.

    Je ne mangeais presque plus, je me mutilais. J'étais débile de faire ça. Je mentais à mon psychiatre en disant que j'allais bien.

    Un jour j'ai même fugué, pour la première fois de ma vie. Je courais sans savoir où j'allais. Je n'arrêtais pas de pleurer. Je criais de toute mes forces le noms de mes amies. Je m'en voulais d'avoir été aussi odieuse avec elle. Et je leur en voulais aussi de m'avoir laissé tomber.

    Les semaines passèrent et mon état se dégradait à vue d’œil. Normal, mes soleils avaient disparus.

    Alors, je pris une décision. Sur un coup de tête. Je remplis mon sac et partit en pleine nuit jusqu'à mon collège. J'écris 4 lettres, pour mes 4 amies. Je rentrai par effraction en grimpant le grillage. Mon collège était pauvre en sécurité. Je m'introduis dans le cdi.

    Le lendemain, Rena et Yume marchaient tranquillement en direction du cdi. Il n'était pas encore ouvert. Elle vurent la documentaliste les saluer et marcher en direction de la serrure, ses clefs à la main. Elle ouvrit la porte et entra dans le cdi.

    Les filles entendirent un cri.

    Elles se précipitèrent dans le cdi. Elles virent la documentaliste horrifié, paralysées qui regardait quelque chose.

    Quelle était cette chose ?

    C'était le corps d'Hana, pendu.

    Les filles n'en revenaient pas. D'un coup, leur cœur se remplirent de tristesse et de culpabilité. Elle savaient qu'Hana avait un mental faible, pourquoi, pourquoi l'avaient-elle laissé tomber ?

    Au pied d'Hana se trouvait une seule et unique lettre. Il y été marqué : Pour mes 4 amies.

    Rena prit la lettre, les mains tremblantes. Elle la lue à voix haute entre deux sanglots :

    Coucou mes chères amies. Si vous voyez cette lettre, c'est que j'ai trouvé la paix. Je suis désolé de vous avoir abandonné, mais je pense que c'est mieux comme ça.

    Rena, toi la plus mature du groupe, tu as toujours été merveilleuse, j’adorais ton sourire. Continue de dessiner, et promets moi de devenir mangaka. Pardonne-moi.

    Yume, tes câlins vont me manquer. Tu as toujours été la plus mignonne et la plus énergique. Tu me faisais beaucoup rire. Continue d'écrire de fabuleux articles. Pardonne-moi.

    Yui, sous tes airs de brute que tu te donnait, tu avais un cœur en or. Je suis très contente de t'avoir rencontré. Continue de regarder des animé et garde mon coussin que je t'ai offert. Pardonne-moi.

    Oka, tu me faisais beaucoup rire. Tu avais un humour génial. On passait de bon moments à ce raconter nos vies. Promets moi d'ouvrir un livre au moins une fois dans ta vie, parce que lire t’apportera beaucoup. Pardonne-moi.

    Je vous aimes toutes,

    Hanna.

     

     

     

     

     Je vous informe que ce récit était semi-autobiographique, semi-inventé. Mais on s'en branle. J'ai écris ce truc pourri sur un coup de tête. Mais on s'en branle aussi.

    Bref, désolé.

    « Tamie OCBannière pour La petite bulle »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 14 Mars 2018 à 21:13

    Je ne comprends pas pourquoi personne n'a commenté. C'est vraiment bien écrit, c'est très émouvant. Vraiment. Tu écris trop bien.

      • Vendredi 16 Mars 2018 à 20:00

        Merci beaucoup ^-^ j'ai mis mon âme dans ce texte xD

    2
    Samedi 29 Septembre 2018 à 21:15

    Je viens de finir ta nouvelle, et je l'ai beaucoup aimé! Continue à en écrire d'autres!!

    PS: ne t’excuse jamais d'écrire ce que tu penses au contraire si c'est pour sortir des histoires pareil fonce!! :)

      • Dimanche 30 Septembre 2018 à 15:16

        Merci beaucoup^^! Ça me fait très plaisir :3

        Haha d'accord merci !! :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :